DECLARATION PUBLIQUE DE LA SITUATION SOCIALE DU PAYS

DECLARATION DE LA GRANDE LOGE MIXTE DU CHILI. 21 OCTOBRE 2019
22 octobre 2019
NEALE DONALD WALSCH
22 octobre 2019

La Grande Loge Féminine du Chili, institution humaniste, philosophique et éthique qui soutient les postulats de liberté, d’égalité et de fraternité, lance un appel pressant aux plus hautes autorités du gouvernement, du monde politique, du monde des affaires, des institutions et des communautés de citoyens les besoins des Chiliens et des Chiliens qui ont explosé après l’augmentation des tickets de métro de Santiago il y a 6 jours.

Premièrement:  Nous condamnons la violence sous toutes ses formes exercée à la fois par les manifestants et par l’État et ses représentants, dans la mesure où cela ne contribue pas à la solution du problème et ne crée pas un dialogue entre les parties.

Deuxièmement: Nous soutenons toute action citoyenne pacifique visant à rechercher l’équité dans la vie des citoyens du pays.

Troisièmement: nous demandons un examen approfondi des politiques gouvernementales afin de garantir une égalité réelle des droits fondamentaux des personnes, sans distinction de sexe, de groupe social ou de groupe ethnique. Inégalité aggravée par l’augmentation du coût de la vie due à l’augmentation de l’électricité, des pensions peu élevées, à l’existence d’une qualité de la santé et d’un enseignement séparés entre les secteurs public et privé ou à la précarité des emplois. Les privilèges de quelques-uns, tels que le régime parlementaire et les redevances, constituent une infraction à la réalité salariale des travailleurs et au revenu des retraités correspondant à la majorité des citoyens.

Quatrièmement: nous croyons qu’une démocratie solide ne nécessite pas de décréter l’état d’urgence et de toucher au reste. Cette situation est le symptôme d’une démocratie en crise, où citoyens et citoyens sont forcés de tenir des manifestations et des manifestations publiques, le produit d’une société divisée et désespérée, qui sont malheureusement utilisés par certains pour commettre des actes de vandalisme et des actes criminels.

La Grande Loge des Femmes Chiliennes, demande au gouvernement, à ses parlementaires et aux grands groupes d’entreprises de poursuivre un exercice de tolérance et de générosité, pour le respect et la dignité que méritent tous ceux qui vivent au Chili à travers un dialogue démocratique, réfléchi et critique qui aborde avec réalisme et accélère les causes des troubles sociaux et contribue ainsi à la coexistence pacifique et au bien commun du pays.

Liberté, égalité et fraternité

Carmen Mardones Hauser

Grand Maître Femelle Grande Loge du Chili